Personne à la télé n'ayant de place à vie (à part peut-être Michel Drucker), le futur académicien français Patrick Poivre D'Arvor aurait sans doute dû se faire des cheveux. A-t-il été un peu trop rasoir ? Toujours est-il que dans les coupes sombres à la tête de TF1, il est contraint de laisser son fauteuil à plus jeune, plus charmante et plus politiquement correcte que lui. Et ça, ça ne fait pas une mise en pli.

PPDOut

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)